L'EVEIL DE LA CONSCIENCE HUMAINE PAR DR OHLMANN en hommage à Christiane

L’EVEIL DE LA CONSCIENCE HUMAINE
Discours d’ouverture de l’université d’été 2011 par le Dr Ohlmann Dédié à sa compagne Christiane décédée en 2010 membre active du cirdav


Il y a plus de 114 millions d’années, la 1ère fleur s’ouvre, juste après le lever du soleil, pour recevoir ses rayons. Beaucoup plus tard, ces êtres délicats et parfumés joueront un rôle essentiel dans l’évolution de la conscience d’autres espèces. Elles furent probablement la 1ère chose à laquelle les humains n’attribuèrent pas de valeur utilitaire sans lien avec la survie.


A la vue de la beauté d’une fleur, les humains s’éveillaient, si ce n’était que brièvement, à la beauté qui fait partie de leur être le plus profond, de leur véritable nature. Cette 1ère reconnaissance de la beauté constitua l’un des évènements les plus significatifs dans l’évolution de la conscience humaine. Sans qu’ils le réalisent, les fleurs deviennent pour l’Homme, l’expression manifestée de ce qui est le plus élevé, le plus sacré ; elles étaient les messagères d’un autre monde, un pont entre le monde manifesté et le monde non manifesté.


Si on utilise le terme illumination dans un sens plus large, nous pourrions dire que les fleurs correspondent à l’illumination de toute forme de vie issue de n’importe quel royaume minéral, végétal, animal ou humain. Lorsqu’un humain a acquis un certain degré de présence à ce qui est, il peut percevoir l’essence de la vie divine émanant de chaque forme de vie, et la reconnaître comme ne faisant qu’un avec sa propre essence ; ainsi il peut l’aimer comme il s’aime lui-même. Mais avant que cela ne se produise, la plupart des humains ne voient que les formes extérieures. Cependant devant une fleur, une pierre précieuse, même quelqu’un qui n’a pas développé le sens de la présence à ce qui est, peut à l’occasion sentir qu’il émane autre chose de la forme physique, alors si on est vigilant on aura accès au non manifeste.


Une ouverture se produit à l’intérieur dans le royaume de l’esprit. C’est pour cette raison que ces 3 formes illuminées de vie ont joué un rôle important dans l’évolution de la conscience humaine depuis la nuit des temps.
C’est aussi pour cela que la fleur de lotus est un symbole prédominant dans le Bouddhisme et que la colombe blanche représente l’esprit saint dans la chrétienté. Ces 3 formes de vie préparaient le terrain dans un changement plus profond dans la conscience planétaire, changement qui est destiné à se produire dans l’espèce humaine, il s’agit de l’éveil spirituel.


L’éventualité d’une telle transformation de la conscience constitue l’essentiel du message de l’enseignement des grands sages de l’humanité. Bouddha, Jésus et d’autres moins connus comme Sri Aurobindo, maintenant ont été les premières fleurs humaines, des fleurs précoces et précieuses, mais une floraison généralisée n’était pas encore possible à leur époque, leurs messages respectifs ont été largement incompris et souvent déformés.


Si nous observons en profondeur les vieilles traditions religieuses et spirituelles de l’humanité, nous découvrons que au-delà des nombreuses différences superficielles, il existe 2 notions fondamentales sur lesquelles la plupart d’entre elles s’appuient et se recoupent. Le 1er aspect de cette vérité est la conscience que l’état normal, l’esprit de la plupart des humains, comporte un puissant élément propre à ce que nous pourrions appeler dysfonctionnement, folie.
L’indouisme qualifie cela de Mâyâ, d’Illusion, Rhamana Maharski, l’un des plus grands sages de l’Inde, le dit sans détour : « le Mental est pure illusion ».


Le bouddhisme emploie d’autres termes, selon Bouddha, l’esprit humain engendre la souffrance (Doûka), insatisfaction ou misère. Où que vous alliez, dit Bouddha, vous rencontrerez la souffrance, et tôt ou tard, elle se manifestera dans toutes les situations. Chez les chrétiens, on parle de péché (manquer le but en grec), manquer le but de l’existence humaine. En état de péché, c’est vivre maladroitement, par conséquent, souffrir et faire souffrir ; C’est le dysfonctionnement inhérent à la condition humaine.


Les réalisations et les accomplissements de l’espèce humaine sont impressionnants. L’esprit humain est hautement intelligent, pourtant cette même intelligence est entâchée de folie. Au 20ème siècle, la science, la technologie ont amplifié l’impact destructeur de ce dysfonctionnement sur la planète, sur les autres formes de vie et sur les humains eux-mêmes.
Il suffit d’écouter les nouvelles pour réaliser que la folie n’a pas diminué. Nous n’avons qu’à penser aux conflits armés, aux traitements qu’on inflige aux animaux, à la destruction des forêts qui produisent de l’oxygène, le nucléaire. Pendant que l’humanité se multiplie, l’empoisonnement de l’eau et de l’air poussé par la cupidité et inconscients du fait qu’ils sont « reliés au tout » , les humains continuent d’adopter un comportement qui à la longue ne peut se solder que par leur propre destruction.


2
La plupart des anciennes religions s’entendent sur un point.
Il est possible de transformer radicalement la conscience humaine.
Selon les enseignements indous, cette transformation est appelée
Illumination. Chez les chrétiens on la nomme Salut, les bouddhistes l’appellent fin de la souffrance.
On utilise aussi les termes libération, éveil et réalisation pour décrire cette transformation.
Le plus grand accomplissement de l’humanité n’est pas ses œuvres d’art, sa science, sa technologie, mais plutôt la reconnaissance du propre dysfonctionnement. Quand on reconnaît sa propre folie, on permettra à la santé mentale d’émerger à la guérison... et à la transcendance de s’effectuer. Cette nouvelle dimension de la conscience a vu le jour sur notre planète il y a plus de 2500 ans avant J-Ch. Depuis ce jour, des êtres éveillés comme Gotarma Shidarta (Bouddha), Lao Tseu , Jésus, Sri Aurobindo, s’adressèrent à leurs contemporains, parlèrent de péché, de souffrance, d’illusion .   


« Observez la façon dont vous vivez », disaient-ils, observez ce que vous faites, regardez les souffrances que vous causez. Ils leur ont ensuite montré qu’il est possible de sortir du cauchemar collectif de l’existence humaine normale, ils leur ont montré le chemin.
Malheureusement leurs enseignements simples, puissants, furent déformés. Au fil des siècles, des éléments furent ajoutés qui n’ont rien à voir avec les enseignements d’origine. Certains de ces maîtres furent ridiculisés, d’autres divinement adorés ! Les enseignements qui indiquaient la voie pour dépasser le dysfonctionnement, pour passer la folie collective, furent déformés et devinrent eux-mêmes partie intégrante de la folie. C’est ainsi que les religions dans une certaine mesure, dissocièrent plutôt que d’unir. Au lieu de mettre fin à la violence et à la haine par la réalisation de l’unité fondamentale propre à la vie, elles engendrèrent davantage de violence et de haine, davantage de division entre les peuples, entre les diverses religions et même au sein d’une religion. L’idée originelle des grands initiés brille encore, brille toujours, malgré les couches de déformation.
De nos jours, bien des gens sont conscients qu’il existe une différence entre spiritualité et religion. Disposer d’un système de croyance, que l’on considère comme la vérité, ne fait pas de nous une personne spirituelle, quelles que soient les croyances. Plus on assimile nos croyances à notre identité, plus on se coupe de notre dimension spirituelle intérieure.
3
L’humanité est actuellement confrontée au plus grand défi de son existence. Elle doit réagir à une situation critique qui menace sa survie même.
Le dysfonctionnement de l’Esprit – Ego déjà reconnu il y a 2500 ans par les anciens sages, et maintenant amplifié par la science et la technologie, menace pour la première fois la survie de la planète toute entière.
Une portion significative de la population terrestre reconnaîtra bientôt, si ce n’est déjà fait, que l’humanité se trouve devant un choix brutal :
évoluer    ou    mourir ;
Survivre ou vivre: Thème de cette université du Cirdav 1, 2, 3 juillet 2011 (voir article)



05/07/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion