Du patois MORVANDIAU, en passant par le FRANCAIS, à l' ESPERANTO ...

Voilà du moins le parcours linguistique de mon épouse Léone.

Pour le mien ce fut du patois alsacien, en passant par le français à la langue internationale espéranto.

Chaque bébé entend, comprend et répète la langue maternelle, quelle qu'elle soit. Le chinois est simple pour les petits chinois.

 

Le morvandiau était donc le parlé dans la fermette de mes beaux-parents du canton d'Arnay-le-Duc. A l'âge d'entrer à la primaire la ch'tite Léone dut se mettre à cette langue étrangère qu'était sa langue nationale : le français.

Idem pour le p'tit Eugène, dans son Alsace natale, vallée de Guebwiller, qui de l'alsacien, langue germanique, dut réellement se plonger dans la langue étrangère que fut le français à l'entrée au cours préparatoire. 

Au collège l'un et l'autre "firent" aussi de l'allemand, l'une à Arnay, l'autre à Guebwiller. Avec plus de facilité pour Eugène, le vocabulaire alsacien étant même plus ancien mais le même que celui du haut allemand classique.

Plus dur pour Léone, qui après six années d'allemand scolaire ne sait toujours pas mener une conversation dans cette langue étrangère.

Elle n'est pas la seule. Voyez autour de vous, si nécessaire.

 

Et puis les deux se sont rencontrés il y a maintenant presque un demi-siècle, et se sont lancés dans l'étude de la langue universelle Espéranto. Et là, ô miracle après quelques mois d'étude, tout seuls, ils ont acquis un niveau tel qu'une conversation est soutenue couramment avec des personnes, ayant bien entendu aussi fait l'effort de cet apprentissage facile, des quatre coins de la Terre.

 

Nous voyons qu'il y a différents stades d'évolution linguistiques de l'Homme.

 

Langue maternelle familiale en premier. (morvandiau - alsacien).

 

Langue nationale en second. (français en France et quelques autres pays - Belgique, Suisse ou Canada, partiellement pour ces pays)

 

Eventuellement encore d'autres langues d'autres nations qu'il sera très difficile de pratiquer sauf en cas de nécessité avec immersion prolongée.

 

Le troisième niveau est celui où l'on aura assez évolué pour vouloir pouvoir parler avec des personnes du monde entier avec une langue neutre et riche : l' ESPERANTO.

 

 

 

Il y aura un quatrième niveau la télépathie qui sera atteint quand l'Homme sera réalisé dans tout son potentiel. Le septième ciel ?

En attendant allez donc voir ici pour savoir à quoi ressemble ce merveilleux espéranto :

www.ikurso.esperanto-jeunes.org/

 

N'hésitez pas à le recommander à vos jeunes. Les miens - ces privilégiés -  le possèdent et ma fille a même fait des études de médecine (en France à Strasbourg - doctorat, à Nancy - spécialisation, et à Dijon en fac de pharmacie ) mais  aussi à Pékin où les cours étaient donnés en espéranto par l'Académie des sciences et techniques, pour des étudiants en médecine de 17 pays.

Chez papy et mamie, dans le Morvan, nos petits-enfants s'initient à l'espéranto.

 

La France ne parle jamais de l'espéranto à ses écoliers. Un ami professeur d'informatique à Paris, à l'âge de 54 ans n'en avait jamais entendu parler. La France avait opposé son veto international, à son enseignement généralisé. Elle rêve encore de la gloire passée de la lingua franca du 18ème siècle où le français était parlé dans toutes les cours d' Europe.

Ses enfants chantent en anglais, parfois le baragouine un peu, mais l'entonnent comme du dernier chic de bobos, lors de leur mariage, comme j'en ai été le témoin l'an passé en l'église de Saulieu.

Vive le monde du Coca, des Mac'do et du ...Rund'up de Monsanto, qui empoisonne le monde entier, et nos agriculteurs en premier.

Avez-vous Une demie-heure pour apprendre l'Espéranto ?

Allez sur "l'Espéranto en trente minutes" que vous trouverez par Google.

Mi salutas vin.  (Je vous salue.)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

QWANT (moteur de recherche d'origine française) vient d'entrer en fonction.
Si on fait une recherche avec le mot esperanto cela donne un aperçu de la diversité de la présence de l'espéranto sur internet : //www.qwant.com/?q=esperanto
 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Après cet article, je vais sur mon autre blog, celui en espéranto, où des centaines de citoyens du monde viennent me lire et discuter avec moi. C'est ici : //www.ipernity.com/blog/65306.

Et là les visiteurs déclarés de mon blog :

//www.ipernity.com/blog/65306/blog/visits


 

Le jour de gloire ....

Bonjour les amis,

« Nul n'est prophète en son pays », dit le proverbe.
Ainsi, j'ai été repéré par la rédaction de l'organe officiel chinois « EL POPOLA CHINIO » qui vient de publier une interview réalisée par Internet.
Eh oui, c'est en espéranto !
Mais vous saurez lire les images, c'est toujours cela, en attendant de franchir le pas vers le 3ème millénaire et sa langue internationale.
L'article est ici :

//www.espero.com.cn/se/txt/2011-08/29/content_386859.htm




Et dans quels pays parle-t-on l' espéranto ?

//karapacopanoramo.blogspot.com/2011/06/in-which-lands-esperanto-is-spoken-en.html

 



29/03/2011
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres